Apple ou le mythe du colosse de Rhodes

L’action Apple à la bourse de New York, saluée, il y a encore peu  comme la plus forte valorisation boursière a perdu 25% en moins de trois mois.

Apple et ses mégas usines chinoises qui commencent à s’agiter n’arrivent plus à fournir le marché à la cadence demandée.

Le colosse serait-il à la merci d’un « simple » sous traitant? Comme jadis le colosse de Rhodes, statue gigantesque au dieu soleil, Helios,  sixième merveille du monde qu’un tremblement de terre léger brisa au niveau des genoux.

Le colosse s’abattit en mer et disparut corps et âmes.

Les anciens philosophes Grecs nous ont laissé un seul message. Se méfier de l’Hybris, de la démesure. Agile, Apple était invulnérable. Trop grosse, l’entreprise risque de rejoindre le mythe du colosse au pied d’argile et aux genoux fragiles…Celui qui fait s’écrouler les empires en apparence  les mieux installés.

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>