Et vous, êtes-vous fidèle? Le mythe de la fidélité partagée.

Les marques et les entreprises cherchent sans cesse à « fidéliser » leurs clients. Avec des techniques quelquefois louables, souvent plus proches de la rétention que d’un partage de fidélité, et quelques fois des approches de voyou.

Sans vouloir ajouter ma pierre à la longue liste des plaintes contre les opérateurs téléphoniques, j’ai été assez assommé de ce qui m’est arrivé;
Je déménage, essaye d’anticiper, de prendre toutes les précautions, conserve le numéro, et explique que je ne veux rien changer. Simplement de retrouver mon service à l’arrivée.En payant aussi cher (en pro)  et tout et tout…
Bien sûr à l’arrivée, pas d’internet. Au bout de cinq jours d’appels, j’apprend que j’aurais dû changer de forfait puisque je déménageais. Ce qu’on ne m’avait jamais dit et là on me fait une fleur, on me rétablit avec, me dit-on,  une « broche temporaire » en me précisant que je devais appeler pour régulariser ma situation dans les tout premiers jours de janvier.

Ce que je fais. Et là j’apprends que c’était inutile puisqu’on m’avait fait un nouveau forfait pour un an. Sans en discuter avec moi, sans envisager mes besoins. A la tête du client…Je suis de nouveau engagé, malgré moi. Tant mieux , je ne voulais pas changer d’opérateur. Tant pis pour l’opérateur, j’aurais sans doute choisi mieux. Mais là, c’était trop, rétention, mensonge, abonnement d’office…

J’essaye de comprendre, je  demande des précisions.Je crois comprendre que ce serait sans doute moins cher. En fait, je n’en sais rien. Je verrais bien.

Je demandais juste que mon opérateur me soit fidèle comme je le suis envers lui depuis l’origine de mes contrats. Rien de plus.

Cet incident agaçant mais sans gravité m’a fait me souvenir de cette interpellation, je crois,  d’André Comte-Sponville, intervenant dans un colloque que j’avais organisé sur le thème de la fidélité entre marques et consommateurs  : « les marques réclament votre fidélité de consommateur mais sont-elles, elles-même,  fidèles  à leurs engagements, à leurs clients ? 

En fidélité, le mythologue aimerait redire qu’il faut être deux pour que ça marche. Cela fait du bien de le rappeler de temps en temps.

Publié par G. Lewi

2 réflexions au sujet de « Et vous, êtes-vous fidèle? Le mythe de la fidélité partagée. »

  1. J’ai tendance à croire plus en des produits qu’en des marques. Par exemple, chaque fois que je dois acheter un déodorant, je cherche un produit particulier de la marque Sanex, présenté en stik plat et légérement arrondi de couleur orange clair et blanche; il est le seul parmi beaucoup d’autres marques que j’ai testé qui ne m’a pas irrité la peau des aisselles. Pourtant, la marque Sanex ne figure guère parmi les plus connues et vendues.
    Nous consommateurs, devrions nous efforcer d’être fidèles à des produits de qualité compte tenu bien évidemment du revenu de chacun. La fidélité à une marque devrait venir de surcroît.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>