Il paraît que monsieur Mazerolle s’énerve.Le mythe de l’inutile.

Je viens de lire, repris par mon ami Pascal Galinier que Monsieur Mazerolle s’est énervé d’avoir à commenter le carnaval de l’UMP.
N’est-il pas libre celui-là?

Qui l’empêche de traiter de vrais sujets et de dire tout haut qu’il commentera une situation stabilisée qui aura une portée politique et non un vaudeville avec des entrées, des sorties derrière des paravents, des cocus, des maquerelles, des porte-cotons et des archétypes de fanfarons et de chiens battus.

Je préférerais que notre ami Mazerolle reprît la une Rue 89 avec ce beau titre de paroles d’un ébéniste, Nicolas: « Le bois, c’est vicieux »:  »

Pour concevoir un meuble ou des boiseries, il faut d’abord savoir observer. Avant de savoir toucher, pour Nicolas Bachmann, ébéniste depuis 31 ans :

« L’œil va te donner envie de toucher. Le premier regard va te donner cette envie de palper, de sentir cette douceur, de voir s’il y a des irrégularités. Lorsqu’on a l’œil aguerri, on voit les défauts. L’œil est critique. »

L’oreille aussi renseigne :

« Au sifflement du rabot, je sais si c’est un bois tendre ou un bois dur. »

 

Vice pour vice, je préfère, en effet,  celui du bois. celui-là résiste et ne ment pas. Qui peut dire au à l’UMP: «  Le premier regard va te donner cette envie de voir…s’il y a des irrégularités »?

 

Un peu d’imagination, un peu de nature, monsieur Mazerolle! C’est un bon remède contre la déprime.

Ne cultivez pas le mythe de l’inutile!

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *