Le cholestérol de l’imaginaire ou le rôle des mythes.

Cette belle formule (d’un autre, de Jean Michel Ribes plus exactement) résume pour moi le syndrome de la vie humaine. plus on vieillit, plus on croit savoir et plus on se laisse endormir par ce risque de mort cérébrale: l’engourdissement. les mythes sont bien nos statines, ces médicaments anti-cholestérol; ils nous obligent à ouvrir notre porte cérébrale vers d’autres univers dans le temps et les civilisations. Merci aux hommes qui les ont « inventés ».C’est bien le rôle des mythes de nous permettre cette évasion vers un ailleurs plus large, plus ancien, plus serein, plus humain…

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>