Le mythe européen de la tête dans le sable

Je lis dans Les Echos du 10 octobre que  » Bruxelles s’inquiète de la désindustrialisation de l’Europe ».

J’avais en son temps (avec mon ouvrage « L’Europe, une mauvaise marque? » évoqué cet angélisme marketing qui consiste à ne pas vouloir être fort et à démanteler tout risque de construction de champions européens.

On y est malheureusement! Les batailles marketing sont rudes. seuls les leaders bien souvent survivent. L’Europe ressemble à ces marques de PME qui refusent par peur d’être entraînées trop loin  ou par idéologie (les deux sans doute) de grandir. on appelle cela le mythe de Peter pan. Rester enfant pour ne pas voir la réalité.Et perdre ainsi son industrie. lorsque le siège social est parti en Asie, en Amérique, les usines sont menacées. On peut rugir face à la famille  Peugeot. c’est plus compliqué face à la famille Mittal.

Mai les mythes peuvent ainsi se construire, pas les états et encore moins les continents.

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *