Le mythologue et le mythe contemporain de la viande. La mythologie adaptée à une catégorie.

On a oublié dans notre société que la viande, digérée par l’être humain est l’aboutissement d’une longue période d’évolution de notre civilisation
Du chasseur à l’éleveur, du cru au cuit avec l’appel à toute la sensorialité d’un produit agro-alimentaire.: le goût bien-sûr et l’odorat son petit frère.
Mai surtout, depuis toujours, quand il le peut l’être humain se retrouve en famille, entre amis autour d’un « morceau de viande » à l’instar des valeureux compagnons d’Astérix qui termine chaque épisode autour d’un banquet de sangliers…
La viande doit être tendre et goûteuse. les professionnels recommencent à bien comprendre cette « attente marketing et sensorielle » de base.
Chic, on va pouvoir enfin remanger de la bonne viande et en retrouver le plaisir! Du moins pour celles et ceux qui aiment cela!
Le mythologue sert à rappeler quelques évidences, certes, mais des évidences issues de 30 000 ans d’observation. Or on sait que seul le temps ne se rattrape jamais!

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *