Les Nouveaux Bovary. 4e de couv en exclu!

 

En librairie 31 août 2012.
« Les nouveaux Bovary :
Génération Facebook, l’illusion de vivre autrement. » Georges Lewi. Pearson 2012 (25 € ou e-book 19 €)

Le premier essai sur la génération Facebook à l’origine des « indignés » des printemps arabes, de Wikileaks, des Anonymous…et qui a déjà pris la place de la génération Y.

Les  social network natives  -« la génération Facebook »-   n’ont que 20 ans aujourd’hui et ils donnent déjà le sentiment de vivre et de penser comme Madame Bovary… une femme qui rêve d’une vie plus exaltante et se pense « autre que ce qu’elle est ». Cette génération Facebook est presqu’aux antipodes de la génération Y désabusée,  qui la précède de peu. Génération d’une nouvelle illusion, ceux que Georges Lewi, nomme les « nouveaux Bovary » scénarisent leur propre vie sur leur réseau social, tentent leur chance dans les jeux de télé-réalité, cherchent à se faire reconnaître grâce à un blog, une vidéo, un événement qui feront parler d’eux…La génération des « nouveaux Bovary » est aussi à l’origine des printemps arabes, des « Indignés », de Wikileaks, des Anonymous qui occupent le web et les places du monde entier de Madrid à Wall Street. Cette génération, pacifique mais pas passive, quelquefois même activiste de la toile, peut-elle changer le référentiel d’un monde usé ?

L’essai de Georges Lewi se décompose en 9 thèmes majeurs. Il décrit les nouvelles illusions: la transparence, le féminin, la rencontre, il examine les nouvelles valeurs : l’équité, le pacifisme, la sérendipité, et observe les droits requis par les « nouveaux Bovary » : le droit à la minute de gloire, à l’ailleurs et à l’expérience jusqu’à l’erreur. Cet ouvrage qui se lit comme le roman d’une génération se termine sur les conséquences prévisibles pour le monde du travail, de l’économie, du marketing et de la politique. Les « nouveaux Bovary » se vivent sans hiérarchie, en rhizomes et se considèrent comme une génération de la résilience. Ils ont l’illusion de vivre une autre vie. C’est la définition même du bovarysme. L’auteur, avec l’optimisme du mythologue, n’exclut pas que ces « nouveaux Bovary »  puissent réussir et passer de l’illusion à l’espoir.

Georges Lewi. Mythologue, spécialiste des marques et des mythologies contemporaines, est un expert réputé du storytelling. Il décrypte les mythes actuels, dont la fonction selon Roland Barthes est  « de donner une clarté qui n’est pas celle de l’explication, mais celle du constat ». Auteur de plus de dix ouvrages, il a déjà analysé la « mythologie des marques », celle de l’Europe, du monde paysan. Georges lewi est professeur associé au Celsa et animateur du blog mythologicorp.com

 

 

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>