Limoges ou La France?

Les rares fabricants de porcelaine qui restent en vie  de Limoges se battent pour obtenir la nouvelle « IGP » (Indication Géographique Protégée) et reçoivent le ministre Benoît Hamon qui veut « labelliser le vrai ».
Le ministre Arnaud Montebourg se bat de son côté pour la marque France.

Les dernières marques de production du « Limoges » se nomment « Royal limoges » ou « Haviland ».

On raconte sur le site de l’une « Installée depuis 1816 Faubourg des Casseaux (rue Donzelot aujourd’hui), à quelques pas de la Vienne, elle recevait le bois, combustible des fours, par flottage. La matière première provenait de ses carrières de kaolin et la pâte était préparée dans ses propres moulins. »

Et sur l’autre, sans doute pour montrer qu’elle « encore plus ancienne que l’autre »  « La cristallerie ROYALE DE CHAMPAGNE – BAYEL est une longue histoire, signée du nom de grandes familles. Des verriers italiens venus de Murano, les Mazzolay, fondent la Manufacture en 1678, par privilège royal accordé de la main de Louis XIV. La dynastie des Marquots, de père en fils, assure pendant près d’un siècle et demi, le succès et la renommée mondiale »

Quelle confusion! Que choisir pour promouvoir la porcelaine de Limoges?  Limoges, la rue Donzelot, la Champagne, Murano, la France…?

Il est grand temps de distinguer marques , labels, géographie, savoir-faire, storytelling si on veut recommencer  à « faire du business »

Car seule la clarté permet au consommateur de se décider et de ne plus acheter au « moins disant » faute de mieux…

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>