Mon dernier papier sur Influencia. Le soutien gorge ne soutient plus rien. Et le soutien scolaire, le soutien économique?

Le décryptage du mythologue : Le soutien gorge ne soutiendrait rien ?

Le décryptage du mythologue : Le soutien gorge ne soutiendrait rien ?

 

Un professeur de médecine met en cause le rôle du soutien gorge. Avec le développement des différents types de soutien, on est au cœur de la mythologie de nos sociétés contemporaines. Que penser du mythe du soutien, du « care » comme on dit aujourd’hui. ?

Un professeur du CHU de Besançon, après quinze ans d’expérimentations, affirme : « Nos premiers résultats valident l’hypothèse que le soutien-gorge est un faux besoin. Médicalement, physiologiquement, anatomiquement, le sein ne tire pas bénéfice d’être privé de la pesanteur. Au contraire, les tissus de soutien ne vont pas se développer mais s’étioler. »

Un soutien-gorge pour rien ?

Sentiment de prendre des risques, d’avoir besoin d’être rassurée, besoin au moment de l’allaitement, sentiment de gagner en séduction ? On comprend que les ligaments de Cooper, censés soutenir la poitrine féminine, lorsqu’ils sont eux-mêmes soutenus perdent progressivement de leur efficacité de maintien, désormais assurée par cette « béquille » de charme.

A l’origine, d’ailleurs soutien gorge et gaine se confondaient. Puis le marché se segmenta entre réel soutien et attrape-cœur.

Cette étude est plutôt rassurante. La nature se soutient par elle-même.

Soutien scolaire, les Français champions du monde?

Avec un chiffre d’affaires évalué à 1,5 milliards d’euros, 40 millions d’heures dispensées et un budget moyen par famille de 1500 euros, voilà un « soutien » qui a su , en France, trouver sa place. Chaque famille palie, à sa manière, ce qu’il considère comme un « déficit » du système éducatif français. Car nul ne sait comment réformer, améliorer, modifier notre belle Education nationale dont, visiblement, par cet usage massif de « soutien scolaire » extérieur à l’institution, la majorité se méfie.

Et à la sortie, ce n’est pas très réussi puisque la France est dans les derniers rangs des pays européens en performance des élèves !

Le soutien en économie. Exemple de la prime à la casse.

Notre industrie de l’automobile déprime régulièrement. Alors nos différents gouvernants inventent des systèmes de soutien aux ventes de voitures françaises. Et tout aussi vite s’en mordent les doigts car les Français achètent des voitures étrangères et quand ils acquièrent une voiture cette année, ingrats, ils oublient d’en acheter une nouvelle l’année suivante ! Finalement, les économistes pensent que le soutien dans ce domaine ne sert à rien non plus.

Comment éviter de transformer une béquille en troisième jambe inutile ?

Notre civilisation a perdu, avec sa rupture de lien avec la nature la temporalité des actions. Certaines sont faites pour (essayer de) durer, certaines autres comme le paillage de protection contre le froid, l’engrais pour nourrir au moment de la pousse, l’arrosage en été, ne sont là que pour un temps défini.

Il en va de même des soutiens, des tuteurs…Les anciens, comme les paysans, savent cela très bien. Les urbains que nous sommes devenus, l’avons oublié et nous attendons des vitamines toute l’année, du soleil en janvier, un soutien gorge, un soutien scolaire et un soutien économique permanents.

Or comme le savent tous les amoureux du monde, enlever un soutien gorge à une dame à un moment de très forte excitation n’est jamais très aisé. Il en va de même des autres soutiens !

 

 

 

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *