Rachat du Washington Post par Amazon. La marque est morte. Vive l’e-brand!

Dernier avatar du changement de monde qui passe de la « vraie vie » à la vie digitale, ce rachat d’un des monstres de la presse par « la culture en ligne » montre que l’arrivée du web va bien au delà de l’arrivée des NTIC.

Il s’agit bien d’un passage de relai. D’une rive du monde à l’autre. Vérité en de ça, erreur au delà! D’un monde ancien à un monde nouveau.

Les gens, c’est à dire vous et moi pensons, vivons numériques. Pour les marques cela annonce un clivage encore plus fort entre les « pure players » qui ont la liberté de se battre et les autres, embourbés, malgré les efforts dans des règles du passé.

Il va falloir ré-écrire le storytelling à partir de cette donnée des nouveaux « premiers matins du monde »

Commençons dès à présent.

 

Publié par G. Lewi

5 réflexions au sujet de « Rachat du Washington Post par Amazon. La marque est morte. Vive l’e-brand! »

  1. Nouvelle plus fracassante qu’il n’y parait, « Les hommes du président » auraient-ils existés sous la férule d’Amazon? (même si l’annonce du rachat précise qu’il ne s’agit pas d’Amazon Inc. mais de Jeff Bezos) Carl Bernstein et Bob Woodward auraient-ils été libres d’écouter « deep throat » jusqu’au bout? Aurait-vu vu un Président monter dans un hélicoptère sur la pelouse de la maison blanche en faisant adieu d’un signe de main? Who knows…

    • Merci Jean manuel du commentaire.
      Belle question.
      Mais la réponse par la négative n’est pas non plus assurée. Car le web est encore à ce jour un des lieux de liberté (contrôlée) certes mais où les « alerteurs » sont légion. Comme les « insulteurs ». Bad/good boys s’y affrontent comme au printemps d’un monde. Il me semble (naïvement?) que le web a fait redécouvrir le sens du mot transparence avec toutes ses illusions…

      • Merci de votre réponse « en demie teinte », la colère de Pierre Bergé au sujet d’une annonce passée dans Le Monde par la Manif pour tous n’est pas rassurante, parce qu’aujourd’hui c’est une colère à défaut de mieux mais avec plus de pouvoir ce serait différent. Mais comme l’on dit « la peur n’évite pas le danger ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>