Toujours Apple, marque leader, challenger ou suiveur? L’article du Monde.fr

Des ventes maxi pour l’iPad mini. Et au bout du compte, l’annonce du premier recul du bénéfice net d’Apple en près de dix ans. Entre janvier et fin mars, le bénéfice net du groupe informatique américain est tombé à 9,5 milliards de dollars (7,3 milliards d’euros), soit 18 % de moins que l’année précédente sur le même exercice.

Le problème ? Toutes les ventes ne sont pas égales ; en d’autres termes, elles ne rapportent pas autant, à périmètre constant. « La marge brute [prix de vente moins coût de production] est de ‘seulement’ 37,5 % (- 10 points), le bas de fourchette des attentes des analystes. Or, il s’agit clairement de l’indicateur-clé », explique Christian Parisot d’Aurel BGC. « Les craintes des investisseurs se concentrent sur la capacité d’Apple à conserver des marges au-dessus du reste de l’industrie dans les smartphones et les tablettes. »(www.lemonde.fr  du 25.04.2013)Pourtant, le chiffre d’affaires est en hausse, meilleur même que celui qu’attendait l’entreprise, à 43,6 milliards de dollars (33,6 milliards d’euros). Et, au lieu de l’écroulement des ventes attendu habituellement après la période des fêtes de fin d’année, les iPhones et iPads se sont mieux écoulés que prévu. Apple en a vendu respectivement 37,4 millions et 19,5 millions, soit des hausses de 7 % et 65 % sur un an.

Cette année sera celle du verdict. Soit Appel parvient à lancer une réelle nouveauté et repartira pour dix ans de leadership, soit…Et ce sera une belle entreprise comme les autres.On rêve du mythe, aura-t-on la marque ou le produit?

Publié par G. Lewi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *